Statut : les avantages (et les inconvénients) du statut d’auto-entrepreneur

Qu’est-ce qu’un auto-entrepreneur ?

Un auto-entrepreneur, c’est une personne physique ayant créée une petite société, plus communément appelles micro-entreprise, sous le statut d’auto-entrepreneur. C’est un statut qui a été créé en 2008. Sa création avait pour but d’encourager les travailleurs libres et indépendants à faire la déclaration de leurs activités. Les démarches administratives pour cette déclaration ont été simplifiées car seulement une déclaration de micro-entreprise (formulaire P0) est suffisante. Les chiffres d’affaires et l’activité de l’entrepreneur vont définir l’impôt et les charges sociales. Ce statut est conforme à plusieurs entreprises commerciales, comme les coiffures et esthétiques, des fleuristes etc. Dans cette micro-entreprise, l’auto-entrepreneur peut payer les charges sociales selon sa disponibilité, c’est-à-dire, selon ses moyens : au fur et à mesure qu’il a un rentré dans les chiffres d’affaires.

Les avantages du statut d’auto-entrepreneur

Le statut auto entrepreneur est un régime spécifique au sein de la forme juridique des entreprises individuelles. Ce n’est donc pas une société au sens juridique du terme, par exemple la raison sociale de l’auto-entrepreneur n’a rien à voir avec celle des sociétés ! Cette distinction a de nombreuses conséquences sur l’identité de l’auto-entreprise, comme on l’explique sur www.statutentreprise.com. En effet, c’est ce qui séduit plus que la moitié des nouveaux entrepreneurs. En second lieux, le calcul et le paiement de leurs charges sociales lui aussi a été très simplifié pour encourager les gens à s’y lancer. Le troisième avantage de ce statut est que sa comptabilité est très légère : pas besoin d’énormément de paperasse, il suffit d’un maintien d’un registre de recette et de dépense. Un autre fait très attractif dans l’auto-entrepreneuriat, c’est qu’on peut exercer plusieurs activités à la fois.  Un très grand atout de ce statut, c’est qu’une micro-entreprise n’est pas soumis à la TVA, enfin, en dessous d’un certains seuil de chiffre d’affaire. Ces avantages peuvent êtres accumulés avec des autres avantages que l’Etat propose ou proposés par d’autres entités privés.

Les inconvénients d’être un auto-entrepreneur

Les aspects simples de la création de la micro-entreprise citée ci-dessus attirent de nombreux auto-entrepreneurs qui peuvent oublier les risques qui peuvent être encourus. Il y a quand même quelques désavantages dans ce statut. La première et certainement la plus grande désavantage est que les cotisations sont calculé en fonction de son chiffre d’affaires, non pas du bénéfice. Un autre grand inconvénient c’est que l’auto entrepreneur doit travailler seul, il ne peut pas engager des salariés. A part cela, le chiffre d’affaires d’une micro-entreprise est plafonné. L’absence de comptabilité dans ces micro-entreprise les font sujet à des railleries. On dit de ces entreprises qu’elles manquent de professionnalisme et ne sont pas vraiment prises au sérieux par les entités de financements professionnels.

Comment le statut d’auto-entrepreneur a libéré la création d’entreprise ?
Le statut d’auto-entrepreneur fête ses 10 ans, retour sur sa création