Comment le statut d’auto-entrepreneur a libéré la création d’entreprise ?

Depuis quelques années, on a recensé un grand nombre de personnes intéressées par la création d’entreprise. On voit apparaître une nouvelle classe d’entrepreneur qui ne se trouve pas dans le classement habituel, il s’agit des petits entrepreneurs. De ce fait, une nouvelle politique a permis de créer un nouveau statut afin d’offrir plus de facilité dans la création d’entreprise. Il s’agit du statut d’auto-entrepreneur. C’est un statut intermédiaire qui se trouve dans le statut de société individuelle.

Qui peut bénéficier de ce statut ?

Le but de la mise en place de ce nouveau statut est de permettre la création d’entreprise simple. De ce fait, tout le monde peut bénéficier de ce statut mais sous réserve de quelques conditions. Il faut être majeur. C’est une condition nécessaire avant de créer son entreprise. En plus de ça, le bénéficiaire ne doit pas être un salarié dans une autre entreprise. En effet, un régime fiscal spécial leur est offert afin de donner à chacun la possibilité de travailler dans le secteur formel tout en ayant le moins de capital possible. Comme toute activité, l’entrepreneur doit être un résident en France ou du moins avoir une carte de séjour qui a l’autorisation de créer une entreprise en France. Pour plus d’information sur le type de statut à choisir, cliquez ici. Des conseils vous seront donnés à temps réel.

Des formalités réduites et facilitées

Contrairement aux autres statuts de sociétés comme les sociétés individuelles ou sociétés anonymes, les démarches pour statut d’auto-entrepreneur ont été facilitées le plus possible. A commencer par la création jusqu’aux déclarations fiscales, tout est rendu pratique. Comme c’est une société individuelle, il bénéficie également des mêmes avantages que celle-ci. Par exemple, il y a responsabilité illimitée de l’entrepreneur en question. En plus de ça, sur le régime fiscal, l’auto-entrepreneur n’est obligé de déclarer que son chiffre d’affaires. De même, le prélèvement des impôts peut se faire par mois ou par trimestre selon le choix de l’entrepreneur. C’est ce régime fiscal qui fait de l’auto-entrepreneur un statut très bénéfique et souple.

Changement facile d’un statut à un autre

Comme toute entreprise, l’auto-entrepreneur n’échappe pas aux règles de la vie qui est la loi du plus fort. A un moment donné, vous serez face à deux choix : fermer votre société ou bien la faire évoluer en une autre forme juridique. Dans tous les cas, il faut modifier la société avant d’entamer quelque chose. De ce fait, il est facile de fermer et aussi de changer de statut pour le statut d’auto-entrepreneur. Il est moins coûteux de passer d’un statut à un autre dans ce cas. Il suffit de suivre les formalités qui vous sont données.

A quelles aides publiques a droit un auto-entrepreneur ?
Le statut d’auto-entrepreneur fête ses 10 ans, retour sur sa création