Auto-entrepreneur et chômeur : peut-on cumuler les deux statuts ?

Il est certain qu’en tant que chômeur, vous bénéficiez actuellement, de quelques bénéfices. Pourtant vous vous devez de trouver un travail. Vous l’avez peut-être déjà entendu par quelqu’un, le métier d’auto-entrepreneur est considéré comme le plus avantageux et le plus prometteur du moment. Mais pour se lancer dans ce domaine, il faut prendre des risques. Il est normal que vous ignoriez encore ce qui pourrait se passer lors de votre premier essai. Sur ce cas, vous vous demandez s’il vous est possible de redevenir un chômeur dans le cas où cela ne fonctionne pas ?

Est-il possible de cumuler son activité en tant qu’auto-entrepreneur et le chômage ?

Auto-entrepreneur et chômage, ce sont deux choses très différentes. Pourtant, à un moment, il est possible que votre activité personnelle ne marche pas et qu’il n’y ait aucune rentabilité. Que faut-il faire sur ce cas ? Depuis quelques années, cumuler un service en tant qu’auto-entrepreneur et chômage devient possible pour tout le monde. Cependant, n’oubliez pas que le revenu que vous alliez recevoir lorsque vous redeveniez chômeur va dépendre du revenu que vous aviez reçu en tant que travailleur indépendant. Cela dit, ce n’est pareil au bénéfice des salariés.

Que faire dès la création de son entreprise individuelle ?

Si vous avez envie d’avoir la possibilité de cumuler vos services en tant qu’auto-entrepreneur et chômage, vous devrez faire ce qui est nécessaire dès le début du lancement de votre propre société.  Il faut commencer par faire une déclaration de son auto-entreprise au niveau de la Pôle emploi. Cette demande est accessible à tous, cela dit, quel que soit le domaine de compétence de votre entreprise. Ensuite, il faut donner en détail les revenus mensuels. Si vous ne pouvez pas donner les détails de vos revenus mensuels, vous avez la possibilité de préciser des paiements provisoires.

C’est quoi le droit du chômage pour auto-entrepreneur ?

Il y a toujours deux possibilités pour les auto-entrepreneurs. Soit, vous êtes membre de l’ARE, soit, vous appartenez au groupe ARCE. Dans les deux cas, il n’y a pas de grandes différences. Sachez simplement que sur ce cas, si vous décidez de ne plus continuer votre travail en tant qu’auto-entrepreneur, il vous est impossible de bénéficier de tous les droits en tant que chômeur. Seul celui qui est membre de l’ARE non versé peut en bénéficier. Et sur ce cas, cela dépend de vos revenus annuels. Ils doivent être supérieurs à 1 200 euros.

Auto-entrepreneur et bénéficiaire du RSA, comment faire ?
Auto-entrepreneur et salarié : dans quelles mesures est-ce possible ?