Comment fonctionne le portage salarial ?

Portage salarial

Le monde professionnel est souvent un terrain de compétition et d’inégalité. En effet, la concurrence est rude entre les travailleurs à la recherche d’un emploi. De plus, entre l’employeur et le travailleur, une relation d’inégalité tend à s’établir, souvent au détriment de ce dernier. C’est la raison pour laquelle le législateur a créé le droit du travail, afin de protéger le travailleur. Actuellement, un nouveau concept a été créé, le portage salarial. A travers cet article, découvrez le fonctionnement de ce concept révolutionnaire.

Un nouveau regard sur le droit du travail !

Depuis l’intégration du principe dans le Code du travail en 2008, le portage salarial n’a jamais eu autant de succès qu’aujourd’hui. En effet, son apparition a apporté un nouvel éclairage au monde du travail. Si le Code du travail stipule habituellement que le travailleur exécute son service sous la direction et le contrôle de son supérieur, le portage salarial énonce un autre principe qui rompt avec l’ancien mode de pensée. Conscient des inconvénients produits par le contrat de travail classique, la convention de portage salarial défend des valeurs plus nobles, inhérentes aux personnes qualifiées de travailleurs. Dans la mesure où les mêmes causes sont à l’origine des mêmes effets, il est normal que le législateur décide de puiser des ressources dans d’autres domaines que le Code du travail. Ainsi, le portage salarial, qui a tourné une page des règles archaïques du travail, est assimilé à la combinaison des principes du droit du travail traditionnel avec quelques règles régissant l’entrepreneuriat. Il faut savoir que l’insertion de ces nouvelles règles peut être préjudiciable aux intérêts de l’une des parties au contrat, en l’occurrence l’employeur. C’est pourquoi, avant de valider cet accord hybride, l’Assemblée nationale et le Sénat ont soigneusement analysé l’étendue des inconvénients de ce système. et le Sénat ont analysé minutieusement l’ampleur des inconvénients de ce système.

Les parties aux conventions de portage salarial !

En général, la gestion déléguée est un accord tripartite. D’une part, il y a l’employeur qui joue le rôle de client. D’autre part, il y a la personne qui est chargée de l’exécution de la prestation, autrement dit, le salarié porté. Enfin, il y a la société de portage telle que sta portage, qui joue le rôle d’intermédiaire. Il faut savoir que la réussite d’un contrat de portage salarial dépend exclusivement de la synergie entre ces trois entités. A cet égard, chaque partie est responsable de tâches spécifiques. L’employeur est responsable de l’émission des commandes pour les missions, mais aussi du paiement du prix de la prestation. Ainsi, les directives d’exécution sont imposées par l’employeur. L’employé est responsable de l’exécution de la prestation selon les instructions du client. En d’autres termes, il s’assure d’obtenir le résultat attendu en utilisant toutes ses connaissances et son savoir-faire. A noter que dans ce type de convention, c’est le salarié qui détermine le prix de sa propre prestation. L’employeur peut négocier, mais le dernier mot revient à l’employé. En cas de désaccord, le salarié est libre de ne pas accepter la mission. Cette notion de liberté de fixation du prix est l’une des règles empruntées à l’activité entrepreneuriale. La société de portage s’occupe de toutes les formalités administratives concernant la réalisation de la mission. Dans cet accord, tout le monde est gagnant et peut profiter du service.

Les avantages du portage salarial !

A première vue, le contrat d’administration freelance semble être avantageux uniquement pour les salariés. Cependant, avec le recul, on reconnaît que toutes les entités contractant ce type de contrat peuvent bénéficier de ses avantages, même les sociétés de portage comme sta. Tout d’abord, le travailleur dispose d’une certaine liberté dans l’exécution de la tâche qui lui est confiée. D’une part, il n’est pas soumis à une contrainte de temps. Cela signifie qu’il peut choisir ses horaires de travail. La seule condition est de livrer la commande dans le délai convenu dans le contrat signé par les parties. D’autre part, le salarié porté est allégé pendant sa prestation. En effet, la société de portage se charge de certaines formalités, qui incombaient auparavant au travailleur. Ainsi, le salarié peut concentrer toute son attention sur ladite mission. Pour l’employeur, l’avantage réside dans le fait de bénéficier d’un service de qualité. Sans le stress de la pression imposée dans les contrats de travail traditionnels, le travailleur peut fournir une meilleure prestation, pour le plus grand bonheur de l’employeur. Concernant les sociétés de portage comme sta portage, elles reçoivent une somme d’argent comme contrepartie pour prendre en charge une partie de la tâche du salarié porté.

La cerise sur le gâteau !

La convention de portage salarial est principalement axée sur la compétence du salarié. Ainsi, si ce dernier décide de collaborer avec des professionnels du portage comme le sta portage, il peut prétendre à être inscrit aux différentes formations existantes, afin de renforcer ses capacités et cibler des missions plus complexes, pour gagner plus d’argent.

Comment bénéficier des avantages de la dématérialisation des factures ?
Le droit du travail en France